Qu’est-ce qui fait que j’ai tant aimé cette journée de travail ?

J’ai envie de vous raconter cette journée où je retrouve une équipe « morose » et qui repars pleine d’envie.



Qu’aimeriez-vous vous qu’il se passe à la fin de cette journée de travail collectif ?


9h00 ce matin : 45% du collectif répondent « ne pas avoir d’attente », « verront plus tard », « en tout cas ne pas perdre leur temps »
17h00 ce soir : 100% du collectif répondent « cette journée était essentielle » « ne pas avoir perdu du temps » « grâce à cette journée ce sera plus facile entre nous »

J’ai envie de vous raconter cette journée car la morosité du départ , est devenue un joli moment de construction collective.

Comment ne pas aimé être le témoin de ce changement ?

Comment ?

Tout d’abord une journée rythmée. Entre séquences de réflexion individuelle et construction collective. Une journée hors cadre de travail en zone « neutre » comme cela a été nommé par le groupe. Une mise à jour du fonctionnement dans l’instant du collectif à transposer dans le quotidien professionnel. L’utilisation du Lego® comme outil métaphorique pour répondre à l’objectif de la journée.

Cette fois ci, c’est la DRH qui m’a demandé de travailler avec des Lego®.

Ce qui donne du plaisir avec l’utilisation des Legos® dans une séance collective c’est  :


• C’est un formidable outil pour créer de l’échange,
• Des messages forts sont abordés de manière anodine
• L’implication personnelle est immédiate
• L’écoute réciproque est intense
• L’intelligence collective est facilitée
• Lorsque la tête ne sait pas les mains savent
• L’information passe par le corps, au lieu de passer par la tête

 

 

Ce qui a contribué à aimer, au plaisir du groupe c’est l’Importance de la « zone neutre » pour :

 

une zone neutre• Sortir du cadre,

• Se dire d’autre chose,

• Travailler autrement,

• Laisser émerger des idées, des solutions

Une belle découverte pour travailler en pleine verdure https://www.facebook.com/Colocworking/

Et bien-sûr ce que j’aime  » Le tout n’est pas de jouer mais bien de construire. »


• Liberté d’expression sur le plaisir au travail,
• Identification des éléments à créer et renforcer pour optimiser la collaboration au sein d’une équipe basée en deux sites
• Co écriture des propositions facile à mettre en place
• Engagement individuel à reproduire les bonnes pratiques mises en œuvre au sein du collectif.

Et mon plus beau cadeau hier soir, pour le plus grand de mes plaisirs, était de voir :


• Ce soir le  groupe est fatigué d’avoir réfléchi autrement  et enthousiaste
• Le rendez vous est pris pour  le RETEX avec envie
• Un groupe qui confirme avoir travaillé, une journée utile pour leur relation quotidienne
• …parce que pour bien produire, il peut être nécessaire, de renforcer le lien entre les personnes

Et voilà pourquoi j’ai aimé cette journée…Et c’est pour cela que j’aime mon métier. C’est bon de se sentir contributeur, non ?