Un jeune, un patron, une montagne à gravir. Départ le 26 juin !

, ,

Vous vous imagineriez partir pendant 3 jours avec cinq collègues que vous ne connaissez ni en noir ni en blanc en randonnée ?
Vous vous imagineriez tout faire pendant deux jours et deux nuits avec vos collaborateurs ?
Sortir de sa zone de confort pour en dépit des différences être tous égaux face à un même objectif.
Marcher, casser les codes, vivre en vase clos avec au bout la satisfaction d’avoir vécu quelque chose de différent, et de s’être serré les coudes.

Vous imagineriez-vous, tenter cette expérience ? Alors partant ?
Est-ce que cela va être enrichissant ? Difficile ?
Comment allez-vous réagir ?
Qu’en retirez-vous ?

Même si mon expertise de coach me permet d’avoir une approche différente, ce sont à peu près les questions que je me suis posée et que je me pose toujours à la veille de vivre ce projet avec 5 jeunes et 5 patrons.

⛰️ Un jeune, un patron, une montagne à gravir… Comment est né ce projet ?

Mettre cote à cote pendant 3 jours des jeunes au parcours difficile et des chefs d’entreprise.
Se dépasser physiquement pour dépasser son cadre de référence.
C’est une idée qui est née de 2 expériences vécues avec #CJD de Sainté, Centre des jeunes dirigeants de Saint Etienne.

Une plénière au ministère de la Justice qui nous a permis de rencontrer des associations fortement engagées pour la réinsertion des jeunes ainsi que des patrons qui forment des jeunes à un métier #1jeune 1patron.

Une deuxième plénière « Top chef » ou des jeunes et patrons avaient collaboré pour réaliser un plat.

Un projet, un peu similaire avait été amorcé, sans avoir été pleinement réalisé.
Si au CJD, a fait d’autres choix de projet, il m’a immédiatement plu ; il était génial, il fallait le mener à terme. Il a continué à me trotter dans la tête. Et puis, il résonne en moi et fait écho avec la rando- coaching en terre inconnue dédiée aux dirigeants d’entreprise.
Je voyais bien que mes compétences de coach pouvaient être mises à profit pour se rencontrer, et créer une passerelle entre des patrons et des jeunes.

Et comme le hasard n’existe pas …

Des rencontres et notre conviction

Quelques semaines plus tard, je suis partie vivre l’expérience du grand froid sur l’île norvégienne du Spitzberg. Dans mon groupe, comme un clin d’œil, je rencontre une juge auprès du tribunal pour enfant de Saint-Etienne. Pendant l’expédition, on échange, je lui parle de cette envie de monter ce projet. Créer cette passerelle et décoller cette étiquette, faciliter la rencontre entre des populations différentes. Je sens qu’elle adhère au projet. Grâce à son aide, accompagnée d’Hubert Thiollier, nous rencontrons la PJJ, Protection Judiciaire de la Jeunesse.

Les contacts avancent, l’aventure prend forme. La recherche de financement démarre, non sans obstacle. Mais la ténacité et notre conviction payent. Hubert Thiollier part avec son bâton de pèlerin pour trouver des partenaires. Et au détour d’une rencontre du président de région du CJD Rhône-Alpes , Alexandre Perga est emballé par ce projet. Tous nos partenariats mis bout à bout et le budget est bouclé après quelques aménagements pour l’alléger.

Une aventure pour mettre en avant l’engagement, la solidarité

« Pourquoi être partenaire ?D’abord le droit à l’expérimentation, c’est-à-dire pouvoir tester des dispositifs innovants. Ensuite, le fait de donner à la jeunesse les moyens d’être en confiance. Enfin, nous souhaitons mettre en avant l’engagement et la responsabilité des jeunes dirigeants investis dans et hors la sphère de l’entreprise. Nous suivrons avec intérêt toute l’aventure !» témoignent Alexandre PERGA, président de région Rhône-Alpes et Julie Céline Grobon Bataille, déléguée régionale.

« Spécialiste de la santé-prévoyance, notre modèle d’entreprise mutualiste et notre ancrage territorial nous permettent d’agir au plus près des besoins de nos partenaires. Contribuer à la première de ce projet est la traduction concrète de nos valeurs de solidarité et de proximité, pour accompagner nos partenaires dans leurs projets, au cœur de nos territoires » ajoute Aesio, un acteur incontournable de la protection sociale en France et partenaire de ce parcours.

Des dirigeants aux parcours cohérents avec l’expérience

Il ne restait plus qu’à construire le recrutement de l’équipe des dirigeants. Il est nécessaire de bien les choisir !
Cinq  dirigeants, dont le parcours est en cohérence avec cette expérience. Tous curieux et envieux de faire des rencontres et animés par la bienveillance.
Des parcours qui illustrent que l’on ne naît pas patron, que c’est un chemin semé d’embûches, que l’on peut faire un autre métier avant et en faire un autre, un autre jour.
L’équipe éclectique est composée. Tous ont dit oui immédiatement.

Côté PJJ, les deux éducateurs qui partiront avec nous choisissent l’autre maillon : les 5 jeunes.

Avant de prendre le départ, nous partagerons un déjeuner pour faire connaissance, expliquer, commencer à créer du lien.

Nous serons accompagnés d’une guide. Même s’il n’y a pas de grandes difficultés techniques, il faudra aller ensemble et se serrer les coudes sur les passages vertigineux. Avec la guide nous avons envisagé des parcours bis, si nous sommes confrontés à un obstacle. Lors de la randonnée, je serai dans ma posture de coach pour permettre la rencontre, faciliter les échanges, les réguler si besoin, donner des feed back des premiers signes d’évolution.

L’objectif ? Que chacun entende les histoires de vie de l’autre.

Pas de promesses, juste vivre le moment.
Faire cette première expérience sans rien promettre, pour ne pas rajouter de pression et d’enjeu à l’aventure.
Et si les connexions se font entre un jeune et un patron, ce sera la cerise sur le gâteau.
C’est peut-être utopique.
Mais pourquoi ne pas se laisser le droit de rêver : qu’un jeune sollicite l’aide d’un dirigeant ou qu’un dirigeant offre son aide à un jeune ?
J’attends que cette rencontre le temps d’un sommet, inspire et créé d’autres voies possibles.

La ténacité… Toujours…
Nous nous sommes réinventés pour pouvoir monter cette première.

« 1 jeune ,1 patron, 1 montagne à gravir » est avant tout une aventure humaine dans un environnement naturel, qui a le mérite de mettre sur un pied d’égalité, jeunes et en difficulté et dirigeants.

Départ prévu le 26 juin.

Merci à tous nos partenaires d’avoir permis de rendre possible cette aventure.
En route et à très vite pour la suite de cette première un peu spéciale.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire